Actualités et controverses

Sous le regard critique de Mathieu Lavallée

Archive for mai 2009

Après le blogue… la radio!

Posted by Mathieu Lavallée sur 15 mai 2009

Est-ce qu’il y en a parmi vous qui écoutent CIBL Radio-Montréal, une fois de temps en temps? Pour les néophytes, il s’agit d’une radio communautaire montréalaise très chouette. Côté information, ils ont une très bonne salle de presse qui se consacre uniquement à l’information de la région montréalaise.

Si vous vous cherchiez une bonne raison pour commencer à syntoniser le 101,5 FM,en voici une : votre humble blogueur est désormais responsable de la rédaction et de la lecture des bulletins de nouvelles! Les lundis matins (manchettes à 6 h 30 et 7 h 30, bulletins à 7 h, 8 h, 9 h, 10 h et 11 h) et les jeudis après-midi (bulletins à 14 h, 15 h, 16 h, 17 h et 18 h), c’est au son de la voix de Mathieu Lavallée que les citoyens de Montréal pourront se tenir informés de ce qui se passe à Montréal!

Normalement, je devais commencer ma formation hier et commencer la lecture à proprement dire après quelques jours d’observation. Les choses s’étant précipitées quelque peu, j’étais finalement déjà en ondes hier à 17 h. Avoir su, je vous en aurais avisé plus tôt.

La puissance de l’antenne de CIBL étant limitée à l’île de Montréal, ceux qui ont de la difficulté à capter le 101,5 FM peuvent également nous écouter via le site Internet de CIBL.

Posted in Un peu de tout | 2 Comments »

Rémunération des dirigeants d’entreprises : enfin!

Posted by Mathieu Lavallée sur 12 mai 2009

Désolé de ne pas avoir donné de nouvelles avant. Je suis présentement dans une période assez intense à l’université pour la production d’un reportage télé.

Je prends quelques secondes pour souligner un projet de loi déposé au Sénat à Ottawa par la sénatrice Céline Hervieux-Payette. Objectif : limiter la rémunération des entreprises obtenant de l’aide financière de l’État. Les administrateurs seraient également plus encadrés. Mme Hervieux-Payette veut déposer d’autres projets de loi en matière de gouvernance des entreprises.

Résumons la situation de façon extrêmement succincte… Y’était temps!!! Il reste cependant un petit problème : les libéraux ne sont pas au pouvoir, et je serais très surpris que le gouvernement Harper accepte d’appuyer un tel projet de loi. Bon, l’ensemble de l’opposition pourrait se liguer pour le faire passer, mais attendons quand même leur réaction.

Bon, c’est pas tout ça, je vous reviens très bientôt pour tomber à bras raccourcis sur les zigotos qui vont encore plus loin que les pseudonymes sur Internet.

Posted in Économie, Politique | Tagué: , , | Leave a Comment »

Parier l’argent des autres : la suite

Posted by Mathieu Lavallée sur 6 mai 2009

Pour faire suite à mon billet de lundi, je constate aujourd’hui que Michael Sabia, nouveau numéro un de la Caisse de dépôt et placement, a l’air de penser comme moi.

Extrait du carnet de Gérald Filion :

2- La rémunération doit être repensée, selon Michael Sabia. Donner des primes en fonction du rendement est une incitation à une prise de risques trop grande, et le nouveau PDG de la Caisse l’a reconnu de façon indirecte. Son président du conseil, Robert Tessier, est d’avis que c’est la seule rémunération qui permet à une institution comme la Caisse d’attirer et de retenir des talents de haut niveau. Mais Michael Sabia, qui a fait partie de ce système de récompenses au rendement durant toute sa carrière, a déclaré que la Caisse devait créer une nouvelle façon de rémunérer ses spécialistes pour s’assurer d’un rendement élevé sans pour autant encourager ses gens à prendre des risques inacceptables. Comment faire? Comment pousser ses gens à l’excellence sans leur promettre une prime cadeau en bout d’année? Bonne chance…

En écrivant le billet samedi (n’oubliez pas, c’était d’abord et avant tout pour un cours) je me disais déjà que réglementer ou revoir la rémunération des gestionnaires de portefeuille était assez difficile. Mais on pourrait difficilement reprocher à Sabia d’essayer.

Posted in Économie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Parier l’argent des autres

Posted by Mathieu Lavallée sur 4 mai 2009

Pour aujourd’hui, je vous donne un court billet que j’ai rédigé dans le cadre d’un cours ce weekend. Un cours le samedi? Oui oui!

************

Qui refuserait la chance de pouvoir doubler son salaire? Si vous avez levé la main, je ne suis pas encore convaincu. Quant aux gestionnaires de fonds jouant à la loterie boursière, je les croirai lorsque leur salaire sera réglementé.

Dans le milieu de la finance, les primes au rendement des gestionnaires ont des allures gargantuesques. À la Caisse de dépôt et placement, selon l’expérience, les primes maximales peuvent aller entre 60 % du salaire de base à… 120 %! Pour certains, obtenir le maximum était un jeu d’enfant. Acheter du papier commercial adossé à des actifs (PCAA) permettait facilement de dépasser les rendements exigés. Selon la Caisse, ces politiques sont monnaie courante. Les conséquences néfastes sont aussi les mêmes, partout dans l’industrie. Les gestionnaires finissent par prendre plus de risques. En oubliant sûrement que cet argent n’est pas le leur.

Dans l’histoire récente, la rémunération dans le secteur de la finance a suivi le niveau de déréglementation (j’en ai déjà parlé ici). Moins le secteur est encadré, plus les salaires explosent. Cette corrélation (Paul Krugman insiste sur le fait que c’est une corrélation et non une causalité) a connu deux sommets impressionnants lors de la crise de 1929 et maintenant. Avec le fiasco que la finance internationale nous fait subir, il devient urgent de saper ces politiques de rémunération indécentes. De quoi rappeler à ces parieurs professionnels que l’argent qu’ils ont risqué pour leur profit personnel ne leur appartient pas.

Posted in Économie | Tagué: , , , , , | 1 Comment »