Actualités et controverses

Sous le regard critique de Mathieu Lavallée

Montréal, une ville sans tête

Posted by Mathieu Lavallée sur 30 avril 2009

Ils n’en finissent plus de déterrer des scandales au sujet de l’administration Tremblay à Montréal. À un point tel que Benoît Labonté, le chef de l’opposition au conseil de ville, demande à peu près toutes les têtes qu’il peut demander.

Il réclame le congédiement du directeur général, Claude Léger, et celui du directeur des affaires corporatives, Me Robert Cassius de Linval.

Mais ça fait plusieurs jours que certains chroniqueurs et analystes de l’actualité soutiennent que des ministres ont déjà démissionné pour moins que ça. Pourtant, M. Labonté ne réclame pas la démission du maire Tremblay, qui semble n’avoir aucune connaissance des dossiers majeurs de la ville, ni aucun contrôle sur les principales têtes dirigeantes de la ville.

D’un côté, Montréal est un monstre à 19 têtes à cause de ses nombreux arrondissements, constitués en quasi-villes. De l’autre, tant le parti de la majorité que l’opposition au conseil de ville semblent dépourvus d’une véritable tête dirigeante. Vous avouerez que la contradiction est plutôt déconcertante…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :