Actualités et controverses

Sous le regard critique de Mathieu Lavallée

Un lock-out qui peut réinventer la nouvelle Internet

Posted by Mathieu Lavallée sur 27 janvier 2009

Je n’ai jamais été un grand fan du Journal de Montréal. Il s’y fait pourtant du bon journalisme.

S’il y a certains dérapages de sensationnalisme ou de convergence, ceux qui recherchent de l’information locale, des faits divers, des enquêtes et beaucoup de sports sont bien servis par des artisans qui savent comment faire leur travail. Ils vont probablement nous le prouver dans les semaines à venir.

Dans le contexte du lock-out, les journalistes syndiqués du JdeM nous offrent Rue Frontenac, pour faire pression. Ce sera un peu comme le Média Matin Québec (utilisé à l’époque par les journalistes en lock-out du Journal de Québec).

Je n’étais pas un fan, disais-je. Pourtant, je vais suivre Rue Frontenac. Par solidarité, oui, et en réaction à trop de convergence. L’indépendance des salles de rédaction, j’y crois, et vous devriez y croire aussi si vous êtes du genre à vous plaindre de la complaisance et autres maux du milieu de l’information.

J’ouvre une parenthèse ici. Je trouve que les lecteurs n’usent plus assez de l’influence qu’ils ont lorsqu’ils sont insatisfaits d’un média d’information. Peu importe quel journal, quelle radio ou quelle chaîne télé vous suivez, si vous êtes d’avis que l’information qui s’y fait ne sert plus l’intérêt public, il n’est pas suffisant de le dire. Vous avez le droit d’arrêter de les suivre. Quand le lectorat ou l’auditoire baisse, ça incite beaucoup à changer les comportements.

Revenons à notre sujet initial. Je vais suivre les artisans de Rue Frontenac aussi pour voir comment cette initiative 100 % Internet va évoluer. Ça pourrait devenir une façon de réinventer le journalisme professionnel.

À mon avis, l’imprimé n’est pas mort, même s’il doit se réinventer et revoir ses façons de faire (voir notamment mon billet d’hier pour un exemple). Mais l’information écrite sur Internet peut être bien faite, et il faut continuer d’explorer cette voie, avec des expériences différentes de ce qui se fait déjà sur le web. Est-ce que Rue Frontenac sera l’une de ces expériences? Nous verrons bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :