Actualités et controverses

Sous le regard critique de Mathieu Lavallée

La chaise roulante et le rêve américain

Posted by Mathieu Lavallée sur 20 janvier 2009

Cheney n’était pas président, mais le voir en chaise roulante aujourd’hui ne pouvait mieux symboliser la fin d’une administration boiteuse, à bout de souffle. Cependant, il n’est plus temps de regarder en arrière. Y jeter un coup d’œil de temps en temps, oui, pour en tirer les leçons qu’il faut, mais sans plus. Regardons plutôt vers l’avant…


Oublions les mauvais côtés des États-Unis, un pays encore jeune, et concentrons-nous sur les bons côtés. Dans son discours inaugural, c’est justement ce qu’à fait le nouveau président, Barack Obama : rappeler le rêve américain et ce qu’il permet de faire. Ce fameux rêve américain, voulant que tous aient la même chance de réussir et de prospérer n’est pas mauvais en soi. Nous avons tendance à mettre sur le dos de tous les Américains les mauvaises décisions de certaines figures politiques en oubliant tout ce qu’il y a de grand et de positif dans cette société. Le discours d’Obama est donc une occasion de s’en rappeler. Pour les Américains, c’est un moment pour se recentrer sur ce qu’ils ont de bon en eux.


Reste que je n’ai pas encore totalement compris pourquoi toute une planète est à ce point pâmée sur un seul homme. Enfin si, je comprends, il faut bien croire que même en politique, nous avons toujours besoin d’un messie. Pourtant, Hillary Clinton, celle-là même qu’Obama a choisie comme secrétaire d’État disait que les États-Unis ne pouvaient être à eux seuls la solution aux crises que nous connaissons (en précisant quand même que les États-Unis devaient faire partie de la solution…).


Aujourd’hui, un homme a proposé à son peuple une renaissance, un renouveau du projet collectif américain. C’est toute une planète qui s’en réjouit, à bon droit. Obama propose à ses concitoyens un nouveau départ, soit! J’imagine qu’on aura la chance de faire la même chose.


Poussons la réflexion plus loin : sans rien enlever à la grandeur de l’homme, pourquoi la planète devait attendre Obama pour ce nouveau départ?


Ça, c’est le bout que je n’ai pas encore compris…

Une Réponse vers “La chaise roulante et le rêve américain”

  1. Dj Rackham said

    Pourquoi la Terre a attendu son arrivée? Car des fois il ne faut qu’une chose pour que les changements se déclenchent… Cette chose fut le premier président afro-américain!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :